accueil | menu | plan | inscription | rédaction

Electro-hypersensibilité

Un reportage dimanche sur Arte

Ce dimanche sur Arte, 23h45

Victimes des ondes

Les réfugiés de la technocratie

Le film suit la vie de trois personnes souffrant
d’électro-hypersensibilité, qui tentent de faire face à un
environnement où les technologies sans fil prennent une place
grandissante.

Être électro-hypersensible, c’est ne plus pouvoir se servir d’un
téléphone portable ou d’un ordinateur. Ne plus pouvoir aller au
supermarché ou au cinéma. C’est déménager sans cesse dans l’espoir
toujours plus vain de dénicher un endroit qui échappe à l’omniprésence
du rayonnement électromagnétique. Pourtant, l’électro-hypersensibilité
n’est pas reconnue comme une maladie et souvent attribuée à des
troubles psychologiques. Jussi Eerola a suivi trois personnes pour qui
le bouleversement des habitudes de vie est le lot quotidien. Son film
questionne le développement de la technologie dominé par les exigences
du marché.

À propos de cet article

Publié le jeudi 12 novembre 2009

Par
Ariane
Dans
L’agenda du quartier européen
Lu à
233 reprises
Mots clés:
Ondes électromagnétiques