accueil | menu | plan | inscription | rédaction

Le Kabar des jeunes reçoit le soutien des parlementaires de l’Europe d’Outre-mer


Dans la galerie Lumières d’Afrique, une petite foule de jeunes kabars, de parents et d’auteurs, a mis en ligne, le 23 janvier avec cérémonie, le « Blog d’Ariane, Ulysse, Ibrahima et des autres ». La fête fut gentille et notamment rehaussée par la lecture du message de Madame Margie Sudre, ancien ministre et présidente de la Délégation française du Groupe PPE-DE au Parlement Européen. Mme M. Sudre a exprimé son plaisir de retrouver la tradition du Kabar sur le continent, et particulièrement à Bruxelles, carrefour de multiples cultures.

Margie SUDRE écrit à l'AQL, le 21/01/2008

« Faire son Kabar, à La Réunion, est une tradition toujours bien ancrée. Les valeurs d’ouverture et de solidarité qui y sont liées, lors d’une fête partagée, prennent toute leur importance dans nos sociétés, qui ont parfois tendance à se replier sur elles-mêmes, à oublier l’essentiel. »

« Cette initiative du Kabar des jeunes talents du quartier européen de Bruxelles est d’autant plus judicieuse qu’elle saisit au bond l’opportunité représentée par 2008, année européenne du dialogue interculturel. C’est un projet ambitieux qui mérite de réussir. »

… « L’initiative de l’AQL recueille mon soutien moral entier. … Tous mes vœux de réussite à la Charte Kabar des jeunes ! »

Après la lecture du message de Mme M. Sudre, Madame Catherine Neris, de La Martinique, PSE, a prononcé des paroles d’encouragement aux jeunes entamant leur Kabar à Bruxelles. Elle prit appui sur la diversité des traditions culturelles pour souligner l’importance des valeurs communes de la démocratie, qui doivent continuer à irriguer une Europe en construction, non seulement sur le continent, mais aussi Outre-mer. Mme M. Jouye de Grandmaison, députée de La Martinique, avait mandaté un représentant du GUE pour apporter également son soutien.

Il est effectivement très important pour une association pluraliste comme l’AQL, ancrée dans les valeurs démocratiques, de bénéficier du soutien des trois parlementaires européennes de l’Europe d’Outre-mer, particulièrement au moment où notre association sollicite auprès de la Communauté française de Belgique, l’attribution du label « Année européenne du dialogue interculturel » pour l’initiative Kabar des jeunes.