accueil | menu | plan | inscription | rédaction

Ulysse répond à Ulysse

ou le monologue du pénis.

L’acharnement d’individus si sains(ts), m’impose une déontologie corruptrice qui contredira

Avant qu’il ne soit trop tard

.

Vois-si , tue , le desires, la mise en garde indispensable à tout article sur poumons et cigarettes.


Stop Smoking (Poumon)
envoyé par feerari

Post-Scriptum


Gainsbourg @ cigarette...
envoyé par vinylboy

À propos de cet article

Publié le mardi 26 août 2008

Par
Ulysse
Dans
Le blog d’Ulysse
Lu à
354 reprises
Commenté
3 fois

  1. 1 par Thésée Août 2008 à 23:52

    Ulysse répond à Ulysse

    Trop c’est trop, surtout si Ulysse s’y met (à la propagande anti-tabac). J’adopterais plutôt l’attitude de Gainsbourg, même s’il a mal fini, par rapport au sociologiquement correct et à l’intolérance ambiante. Jeudi dernier, je suis sur le trottoir de la place de l’hotel de ville de Molenbeek. A 5 mètres de moi, apparaît un couple, l’homme barbu et en gandoura, la femme à un pas derrière, les cheveux couverts d’un voile. Le barbu en m’apercevant le cigare à la bouche, se retourne vers sa femme qui se recouvre le visage de son voile. Et lui, toujours à 3 mètres de distance, se bouche le nez avec ostentation. Je n’en ai pas ri, mais j’ai manifesté mon désaccord en me couvrant les yeux jusqu’à ce qu’ils soient passés au-delà de la fumée de mon cigarillo. Cher Ulysse, je sais que tu ne fumes pas, ou plus, mais jusqu’où poussera-t-on l’intolérance ? Si le gouvernement était cohérent avec lui-même, il interdirait tout à fait le tabac et son commerce. Je me mettrais peut-être à faire ce que j’ai vu pendant la guerre quand les vieux voisins en manque, cueillaient des feuilles de tilleul à côté de la maison familiale de la vallée de l’Ourthe. Ils faisaient sécher les feuilles pour les fumer. Ce serait sans doute plus écolo et plus musulman.
    Thésée


    1. 2 par Ulysse Août 2008 à 07:51

      Ulysse répond à Ulysse

      Thésée, content de ne pas continuer à monologuer . J’ai eu mes deux embolies pulmonaires massives en une semaine, et je ne suis pas spécialement heureux de m’en être sorti et vivre ici.
      J’ai perdu 30% d’un poumon, suis obligé de prendre des médicaments pour ne pas perdre la totalité d’un poumon en cas de rechute.
      Conclusion : je refume et m’en balance, ai rompu tout contact avec cardiologue, ré-éducation et patati et patata.
      Je suis tout à fait d’accord avec ton opinion et je me suis répondu à moi-même car je connais la puissance de la ligue anti-tabac,qui n’aurait pas accepté l’article précédent et l’attitude de Bashung.


  2. 3 Septembre 2008 à 23:30

    Ulysse répond à Ulysse

    De volutes nicotiniques désespérons la norme, nous les pouvons ponctuer d’un remède décanté de la moiteur syntaxique d’Harrison : des feuilles de menthe dans du bourbon, nous y pouvons ajouter une lichette de Téquila pour le leurre mexicain, et du Tabasco pour jouir de l’ensemble. La recette,en Virginie,se nomme Mint julep.
    Conséquemment à quelque humiliation patronale, le faiseur de salades éprouve le pharmakon...



Sites référencés dans cette rubrique